Nātha Yoga - Dr Bernard Auriol

Publié le par Nataraja

  Le mot Sanskrit Nātha est le nom d’une tradition initiatique le siddha sampradaya 

 

 

Le mot “nātha” signifie "seigneur, protecteur, refuge, maître, possesseur, mari".
Le terme sanskrit qu’on lui rattache,
Adi Natha signifie “maître premier, originel”, ce qui revient à désigner par là  Shiva, Mahadeva, or Maheshvara, and au delà de ces concepts, la réalité suprème et absolue, qui est la base de tous les aspects et toutes les manifestations de la conscience.


La tradition du
Nātha Yoga est un courant non orthodoxe de la tradition siddha et elle réunit un grand nombre de groupes pas forcément compatibles entre eux.
Le Nätha yoga fut fondé par Matsyendranath puis développé par Gorakshanath. Ces deux maîtres sont aussi révérés dans le bouddhisme tibétain en tant que Mahasiddhas (grands magiciens) et on leur attribue de grands pouvoirs et une grande perfection spirituelle.

 

Le Nātha Sampradaya est un développement de l’antique lignée des maîtres spirituels du Siddha ou de l'Avadhuta Sampradaya.
Sa fondation est traditionnellement attribuée à Shri Bhagavan Dattatreya, qui a été considéré par beaucoup comme une incarnation humaine de Shiva. L'établissement du Natha comme mouvement historique aurait commencé autour du 8ème ou 9ème siècle à l’initiative d’un simple pêcheur, Matsyendranath (parfois appelé Minanath).


La légende dit que Matsyendranath aurait été avalé par un poisson à l'intérieur duquel il aurait surpris et capté les enseignements donnés par Shiva à son épouse Parvati.
Selon cette légende, si Shiva donnait un enseignement au fond de l'océan c’était justement pour éviter d'être écouté par d'autres. Après avoir été sauvé du poisson par un autre pêcheur, Matsyendranath reçut une initiation de Siddha Carpati. Matsyendranath fut reconnu comme le fondateur du courant Nath Sampradaya.


Le lecteur occidental aperçoit immédiatement la parenté de ce mythe avec celui de Jonas (en hébreu: yôna(h) : colombe), fils d'Amitthaï, qui est l'un des douze petits prophètes de la Bible. Il est le personnage principal du livre de Jonas qui fait partie du Tanakh de la tradition juive et de l'Ancien Testament chrétien. On pense aussi à Pinocchio dans la littérature enfantine récente.


Deux des disciples les plus importants de Matysendranath furent Caurangi et Gorakshanatha. Le dernier en vint même à éclipser son maître. Il aurait été l’auteur des premiers livres traitant du Laya yoga et de l’éveil de la kundalini-shakti.



Il y a en Inde plusieurs lieux, ashrams et temples consacrée à Gorakshanatha. Bon nombre d'entre eux ont été construits là où il a vécu et s'est engagé dans la méditation. Selon la tradition, son tombeau réside au temple de Gorakhnath à Gorakhpur.


Le Natha Sampradaya ne reconnaît pas les barrières entre castes, et leurs enseignements ont été adoptés des hors-castes jusqu’aux rois ! La tradition hétérodoxe du Natha a engendré beaucoup de sectes secondaires, qui rendent toutes hommage à Matsyendranath et Gorakshanath en tant que fondateurs de la tradition.

 

Les douze Natha Panthas traditionnels

Le Natha Sampradaya se divise traditionnellement  en douze courants ou Panths. Selon David Gordon White, ces panthas ne constituent pas une division d’un ordre monolithique de départ, mais il s’agirait plutôt d’un amalgame de groupes séparés dérivant soit de Matsyendranath soit de  Gorakshanath ou d’un de leurs disciples. Les douze panthi seraient Natha Panthi:

  • Satya natha, Dharam natha, Daria natha, Ayi Panthia, Vairaga kea, Rama ke, Kapilani, Ganga nathi, Mannathi, Rawal ke, Paava panth, Paagala panthi.

On dispose aussi d’une autre liste :

  • Adinath, Minanath, Gorakhnath, Khaparnath, Satnath, Balaknath, Golaknath, Birupakshanath, Bhatriharinath, Ainath, Khecharanath, Ramachandranath.

 

Lignées contemporaines du Natha yoga

Un représentant moderne de l’Adinath Sampradaya fut Shri Gurudev Mahendranath (1911-1991), qui reçut son initiation en 1953 de H.H. Shri Sadguru Lokanath, Avadhut des Himalayas. En 1978, il a fondé l’Ordre International Natha destiné à diffuser cet enseignement en occident.


On cite également

Nātha Yoga
  • Shri Madhavnath Maharaj, disciple de Shri Mangalnath Maharaj.
  • Shri Avedyanath – abbé du Gorakhnath Math
  • Shri Naharinath – maître actuel du Shri Amrit Nath Ashram
  • Shri Narayan Nath – maître actuel du Vairag-panth
  • Bodhinatha Veylanswami - Sannyasin et Satguru du Nandinatha Sampradaya
Mais, à côté des gourous reconnus par la tradition, certains se sont présentés, prétendant à une initiation hors des lignées disponibles, par une sorte de génération spontanée.
Ainsi en est-il du fondateur de MISA, mouvement roumain insistant sur les aspects de réalisation sexuelle physique du symbolisme tantrique (main gauche). Voir à ce sujet : MISA, entre le sauvetage planétaire et la théorie de la conspiration,  (Bivolaru médite pour faire tomber Ceausescu) par le Dr Valeriu FRUNTES,

 

L’initiation Natha

The Natha Sampradaya est une tradition initiatique (Guru-shishya tradition) et pour être membre dans le sampradaya on doit obligatoirement avoir été initié (diksha) par un diksha-gourou ou le délégué d’un diksha-gourou.


Cette initiation comporte un rituel au cours duquel le maître transmet au disciple (shishya) une part de son énergie spirituelle(shakti). L’étudiant reçoit à cette occasion un nom nouveau pour symboliser sa nouvelle identité. Cette transmission se fait notamment par imposition de cendres sur différentes parties du corps de l’initié.


Dans le Phantastikos, Shri Gurudev Mahendranath, dernier gourou de l'Adinath Sampradaya, écrit, "la transmission de la sagesse et de la connaissance de génération en génération, a été possible grâce au  phénomène mystique magique de l’initiation, qui se fait de manière valide entre le gourou nu et l’initié également nu, par contact, marquage, et usage de mantras. Dans ce rite simple, l'initiateur passe quelque chose de soi à l’initié. C’est le début de la transformation du nouveau Natha. On doit garder à l’esprit  que l’initiation a été transmise selon une chaîne ininterrompue pendant des millénaires. Une fois reçue, cette initiation vous appartient pour toute la vie. Personne ne peut vous la prendre, et vous ne pouvez jamais y renoncer vous-même. C'est la chose la plus permanente qui soit dans cette vie impermanente.



L’objectif des Nathas

Il s’agit de devenir un libéré vivant ou jivan-mukti  (Paul Eduardo Muller-Ortega) par ses propres efforts et sans recourir à la grâce, afin d’éviter toute reincarnation. On observe des effets accessoires comme de jouir de la paix de l’esprit, de la liberté spirituelle, d’une forme de bonheur en cette vie…


Nātha Yoga - Dr Bernard Auriol

Publié dans NATHA-YOGA ​

Commenter cet article