Hâtha-Yoga et Râja-Yoga dans le Goraksa-Sataka

Publié le par Nataraja

Voici un extrait de La Centurie de Goraksa, où Tara Michaël, traductrice de l'ouvrage,

nous livre les différences entre Hâtha-Yoga et Râja-Yoga.

 

Vraiment intéressant !

 

 

goraksa

 

Le Hâtha-Yoga met à la disposition de ses adeptes une panoplie de moyens, en plus de la méthode corporelle; une discipline du souffle respiratoire, des manipulations précises et difficiles pour synchroniser le contrôle des énergies vitales avec l'ouverture aux plans de conscience supérieurs.

 

L'ascèse du hâtha-yogin situe son comportement à quelques échelons plus bas que le point de départ du râja-yogin, mais la mise en oeuvre de ces moyens, fondés sur le principe de l'interdépendance du corps, du souffle, de l'énergie vitale et de l'esprit, place le hâtha-yogin dans une position de force pour aborder les disciplines plus élevées et moins accessibles du Râja-Yoga.

 

Le Hâtha-Yoga s'affirme ainsi comme étant l'échelle (ârohana) qui permet d'arriver aux cîmes du Râja-Yoga.

 

Plus encore, dans la centaine de vers qui expose l'essentiel de l'enseignement de Goraksa (Goraksa-Sataka), toutes les techniques propres au Hâtha-Yoga sont classées en 6 degrés (sad-anga), qui sont exactement les mêmes que les 8 anga de Patañjali, en retranchant les deux premiers, yama et niyama.

 

Le Hâtha-Yoga s'y présente donc comme complètement intégré aux 6 dernières étapes du Râja-Yoga, parfois interprétées de manière particulière, ou incluant des pratiques que Patañjali ne mentionne pas.

Par exemple, la mudrâ hâta yoguique nommée viparita-karani est présentée comme l'une des principales méthodes pour atteindre le retrait des sens (pratyãhãra).

 

La dhârana ne consiste pas seulement à fixer l'esprit (citta) sur le lieu de méditation, comme l'enseigne Patañjali, mais à y fixer à la fois l'esprit et le souffle (citta et prâna).

 

On y voit donc le Hâtha-Yoga se développer à l'intérieur même des structures du Râja-Yoga, et non pas encore indépendamment.

 

C'est un peu le phénomène inverse qui se produit dans un traité plus tardif comme le Gheranda-Samhita; là il semblerait que c'est le Hâtha-Yoga qui a absorbé le Râja-Yoga dans ses propres catégories.

 

Par contre, la Hatha-yoga-pradipika ne distingue que 4 étapes majeures.

 

 

 

La Centurie de Goraksa suivi du Guide des princicpes des Siddha - Tara Michaël - Edt Almora

 

Publié dans NATHA-YOGA ​

Commenter cet article