Rudhra-Vina

Publié le par Nataraja


Ragini Todi



La rudra-vina ou bin - terme vernaculaire en usage dans le nord de l’Inde -,

appartient à la famille des cithares sur tube.





Elle se compose d’un long tube de bois ou de bambou (dandi) sous lequel sont fixés deux résonateurs en calebasses (tumba) ayant été au préalable séchées et évidées.


De hautes frettes de bois (sarika) sont maintenues sur le tube

à l’aide d’une substance résineuse ou de fines cordelettes.



Quatre cordes mélodiques en métal sont tendues sur ces frettes,

tandis que deux fines cordes rythmiques (chikari) et un bourdon (laraj), également métalliques,

sont situées latéralement le long du tube de part et d’autre des frettes.


La morphologie de la rudra-vina, telle que nous la connaissons aujourd’hui,

n’a guère changé depuis la seconde moitié du 18e siècle alors qu’elle avait déjà acquis

sa forme quasi définitive deux siècles plus tôt dans le sud de la péninsule.


 

Shiva, Ellora (grotte 16) 8e siècle


Shiva fut souvent représenté jouant ou tenant entre ses mains
l’un des premiers types de vina à une corde qui,
tout comme le tambour en forme de sablier damaru,
était considérée comme un de ses attributs divins.


extrait musical de
Habid Hussain Khan

plus d'infos sur la Rudhra Vina

Publié dans MUSIQUE

Commenter cet article