NATARAJA ou NATESHA

Publié le par Nataraja

 MEANINGOFNATARAJADANCE.jpg

 

 

« Maître de la danse cosmique »

 

Symbole ésotérique et plastique de Shiva sous son aspect de Parameshvara, l'Âme Primordiale, dont émane le triple dynamisme ''puissance-énergie-vie'' qui sous-tend l'Univers manifesté.

 

De part en part du cosmos, la danse de la divinité résonne, se manifestant comme pulsation vitale en tout être animé et comme vibration rayonnante en toute forme inanimée. Elle atteint un rythme si frénétique qu'elle apparaît également comme l'immobilité sereine de l'Être Suprême, car la Divinité est la source une où fusionnent intimement les opposés polaires. Si, à première vue nous saisissons d'emblée l'aspect dynamique de la danse de Shiva, nous pouvons néanmoins remonter vers la source et y découvrir l'immuable Unité qui réside au coeur de tout être, et qu'il nous faut atteindre pour déchiffrer le dessein caché de la divinité, auquel nous coopérons à notre insu, que nous soyions animés par la beauté de la vie, ou par sa terrible absurdité.

Car le Danseur cosmique et sa danse sont d'essence une, et il n'est aucun atome qui ne soit entraîné dans sa puissance gigantesque.


En dansant, Shiva exprime en un flot perpétuel ses 5 pouvoirs :

1) srishti , le pouvoir de création et d'émanation, symbolisé par le tambourin (damaru) sur lequel sa main droite frappe rythmiquement le Paranada, le Son Primordial qui a mis en branle les rythmes et les cycles de l'Univers manifesté;

2) sthiti , le pouvoir de préservation, symbolisé par sa main droite inférieure qui fait le geste de bénédiction (abhaya mudra), signifiant « Ne crains rien, Je te protège »;

3) samhara, le pouvoir de destruction par dissolution et absorption, symbolisé par la flamme dans sa main gauche supérieure qu'il tient en ardhachandra mudra, geste de la demi-lune;

4) tirobhava, pouvoir d'occultation et d'obscuration, qui est en soi une grâce qui – tout en nous voilant la Vérité – nous permet de connaître les champs de l'expérience, de l'évolution de l'âme et du développement spirituel, et finalement de réaliser notre destinée, symbolisée par son pied droit qui piétine la personnification de l'ignorance (avidya);

5) anugraha, le pouvoir de révélation, qui est également une grâce par laquelle Il nous accorde connaissance et libération, symbolisée par son pied gauche relevé, vers lequel s'abaisse sa main gauche, qu'il tient en gajahasta mudra, geste de la trompe d'éléphant, qui est une invite à l'approche.


Ces 5 pouvoirs, considérés en tant qu'activités cosmiques, sont personnalisés par Brahma, Vishnu, Rudra, Maheshvara et Sadashiva, respectivement – correspondant à Sadyojata (création), Vamadeva (préservation), Aghora (réabsorption), TatPurusha (obscuration) et Ishana (révélation).


La roue enflammée (prabha mandala) qui entoure Shiva, symbolise l'espace de la conscience, le coeur empli de lumière en l'homme, la région centrale dans le cosmos manifesté. Shiva danse, envoyant rythmiquement l'univers dans l'existence puis en dehors de l'existence, voilant la Réalité ultime pour tous, sauf pour ses fidèles disciples qui s'approchent de Lui et le connaissent alors comme Parashiva, la Réalité ultime, sise au plus intime de leur être intérieur. Ils savent alors que tout danse avec Shiva...

 

 

Source : Glossaire 108 Upanishads

 

Publié dans SADHÂNA - ma vie Yoga

Commenter cet article