Le Bol Tibétain

Publié le par Nataraja



Il existe différents bols tibétains. On en retrouve actuellement au Népal, en Inde, au Bhutan et évidemment au Tibet.

La qualité particulière des sons acoustiques dépend principalement de la composante de son alliage. Idéalement, ces bols sont composés d'un total de sept métaux rappelant l'unification des sept chakras (entrées énergétiques du corps physique).

Ces sept métaux sont également associés à sept astres parmi ceux du système solaire ainsi qu'aux sept jours de la semaine leur étant reliés.
  • Tout d'abord l'argent pour la lune (associé au lundi),
  • puis le fer pour Mars (mardi),
  • ensuite, le mercure pour la planète Mercure (associé au mercredi),
  • puis l'étain pour Jupiter (associé au jeudi),
  • ainsi que le cuivre pour Vénus (associé au vendredi),
  • également le plomb pour la planète Saturne (associé au samedi)
  • et finalement l'or, le métal le plus pur représentant le soleil (associé au dimanche).

Les bols fabriqués au Népal possèdent une plus grande composition de cuivre, ce qui leur donne une teinte différente de ceux du Tibet. Ces derniers possèdent, à leur tour, une plus grande concentration d'argent et d'étain.

Cette différence accentue la variété de sons qu'on en tire. Par contre, ce ne sont pas tous les bols qu'on arrive à faire chanter à l'aide d'un mouvement circulaire autour du bol.

Lorsqu'on fait chanter le bol, cette fois le travail ne se réalise plus uniquement sur la cellule elle-même mais bien sur la circulation de nos champs vibratoires.

Nous possédons sept chakras principaux qui servent d'entrée d'énergie au corps physique. Les chamans indiens ont associé sept couleurs et sept notes de musique à chacun de ces chakras.

1. Le premier chakra est associé à la couleur rouge pour le soin des organes génitaux mais concerne aussi la vitalité en général. Il symbolise ce qui débute et ce qui se termine.

2. Ensuite, le deuxième chakra est associé à la couleur orange pour le soin des glandes surrénales et concerne donc les fonctions digestives en particulier. Il symbolise les secteurs de relation d'aide, le soutien, le désir de faire équipe, en somme la collaboration.

3. Puis, le troisième chakra est associé à la couleur jaune, identifié au centre des émotions appelé aussi plexus solaire. C'est le lien avec l'énergie artistique, la créativité, la sensibilité, le rayonnement, la soif de plaire et de séduire.

4. Vient ensuite le quatrième chakra qui est associé à la couleur verte se trouvant relié à l'énergie du cœur, à la famille, aux blessures affectives. Il se rapporte aussi à l'estime de soi, à la soif de liberté et à l'émancipation autant qu'à l'amour proprement dit.

5. Puis, le cinquième chakra est associé à la couleur bleue, en relation avec la gorge donc le secteur des communications dites ou refoulées. Concerne aussi un lien avec le besoin d'être entendu, compris, aimé et accepté par l'autre.

6. Le sixième chakra est associé à la couleur indigo en relation avec le troisième œil, donc l'intuition, la prémonition, l'univers de la dimension spirituelle de l'être et de l'âme mais aussi celle des réalisations concrètes dans sa capacité à se projeter dans l'accomplissement de sa mission de vie.

7. Et finalement le septième chakra est associé à la couleur violette. Situé au sommet de la tête, il se trouve en relation avec la sagesse, la vertu, la compassion humanitaire, l'aide spirituelle demandée et l'ascension du maître intérieur.

Ainsi, lorsque le bol chante, il vise à rétablir la bonne circulation de cette énergie entre les chakras.

Les sons des bols tibétains ne nous guérissent pas. Ils sont avant tout un instrument par excellence nous permettant de libérer des tensions accumulées, nuisibles à notre état de bien-être.



Selon les anciens, les sons des musiques archaïques avaient pour fonction de transmettre une énergie, une sorte de connotation vitale, possédant une puissance psychique aux vertus médicinales sur les centres nerveux.

Selon certaines recherches scientifiques, les sons pénétrant notre structure énergétique peuvent, par résonance, y laisser leurs influences pendant plus de trente-six heures.

L'énergie émise, par les bols tibétains en particulier, vise à toucher le corps mental pour le réharmoniser avec le corps éthérique (appelé aussi corps énergétique), de sorte que l'aura se trouve nettoyée des formes de pensées négatives qu'elle aurait accumulées consciemment ou inconsciemment.

Ces bols chantants, ainsi que les cloches tibétaines, sont capables d'émettre des sons dits être pénétrants parce qu'ils produisent des sonorités agissant un peu à la manière d'un mantra, en pénétrant dans la structure éthérique de l'auditeur pour y débloquer les nœuds énergétiques et parvenant ainsi à l'intérieur même de son corps physique.

Un mantra est un ensemble de sons continuels répétés qui libèrent la pensée afin d'ouvrir le champ de la conscience à un niveau plus élevé.

Le son, qu'il soit simplement agréable à entendre ou spécifiquement de nature curative, possède somme toute une mission bien particulière : il fut créé comme support d'élévation de l'âme afin d'atteindre et d'entretenir ce qu'il y a de plus beau, de plus Divin, de plus sacré à l'intérieur de nous-mêmes.

En Natha-Yoga, le bol est parfois utilisé pour des dhhârana


texte extrait de http://www.strasosteo.fr

Commenter cet article

Lilibeth 05/12/2009 16:42


les sons sont des vibrations que notre corps ressent. On peut être sensible à tel ou tel instrument. Les tambours me remuent les trippent comme si quelque chose d'enfouit voulait en sortir. Un état
de joie proche de l'impatience.
Les bols chantants ont un autre axe mélodique que j'aime écouter parfois en coloriant mes mandalas.
Je ne pratique pas le yoga mais le sujet m'intéresse.
Bon week end. Lilibeth


Nataraja 07/12/2009 09:23


Bonjour Lilibeth et bienvenue en mon espace
Etant moi-même musicienne, les sons m'inspirent, m'aspirent aussi...me soignent au quotidien. Que se soit dans les moments de petites ou grande souffrance, physique ou morale.

Les tibétains nous offrent des sons médicinaux à travers bols, cloches, gongs etc
Sur d'autres continents, se sont les tambours.

Les sons sont essentiels pour l'être humain

J'aime beaucoup ton espace
Namaste Lilibeth

Nataraja



Jean-Claude 30/11/2009 16:35


Merci Nataraja pour ce bel article.
Effectivement tout est vibration et, dans nos sociétés dites "modernes" nous avons perdu la relation au son (nature). Il reste le bruit des voitures et des machines, le rythme du clavier !
...
En naturopathie nous considérons le son et la musique comme une technique d'équilibre et d'épanouissement à retrouver. C'est une des médecines énergétiques de l'avenir, surtout pour
communiquer avec ses plans subtils et son être profond. Alors osons jouer et chanter ...
JC 


Nataraja 30/11/2009 18:41


D autant plus que j ai créé cet article suite à un soulagement assez spectaculaire avec un bol tibétain alors que j avais des symptômes ressemblant à une grippe... je remercie vivement la personne
qui a joué pour moi.
Je raconte cet épisode dans "Sadhâna - Formation Ecole de Natha Yoga - module 5 ... "

Quant au son et à la musique, ils font partie de mon quotidien, sans eux, je ne vis pas. Les sons de ma campagne_montagne sont délicieux !