Dans ma sadhâna il y a ...

Publié le par Nataraja

grillage-coquelicot.jpg

 

berard0001

Jacques-Yves Berard - visiteur

 

 

 

Pourquoi un tel poème sur ce blog dédié au Hâtha Yoga ?

Aurais-je soudainement perdu la tête ou me serais-je trompée d'endroit pour le poster ?

Non

Cet article est dédié à l'enfermement carcéral, à celui de mon fils ...

Mais quel rapport avec le yoga me rétorquerez-vous ?

Tout simplement pour faire appel à vous

Oui, j'ai besoin de vous,

de vos conseils,

de vous en tant que guides dans ma réflexion.

Le monde carcéral fait partie intégrante de mon existence,

de mon chemin,

depuis quelques mois.

Pas sans mal, je l'avoue, je vous passe les détails, ils sont par trop brutaux,

Je peux juste affirmer que ma liaison intime et quotidienne avec le yoga me permet de supporter et tenir la tête haute.

 

Alors quelle est donc ma requète auprès de vous, lecteurs de ce blog ?

 

Dans ses murs, il y a des êtres humains qui souffrent pour diverses causes, et je me fous de savoir pour lesquelles comme je ne porte aucun jugement sur la raison de leur incarcération,

Mais je les cotoient, tendus, tristes, fermés, perdus ... et je souhaiterais leur apporter un peu de mes savoirs en termes de yoga. C'est une idée qui trotte dans mon esprit chaque jour.

Serais-je capable, serais-je suffisament solide pour cette démarche ?

 

Qu'évoque donc pour vous ce projet ?

Connaissez-vous le monde carcéral ?

Et vous les profs, avez-vous déjà enseigné en prison ?

Est-ce que mon idée est fiable sachant qu'elle est née suite à l'incarcération de mon fils ?

Qu'évoque pour vous l'enfermement ?

 

Je ne cherche pas vos mots_réconfort, ni même_compassion, je veux tout simplement vos mots_conseils et vos mots_vécus

 

Merci

Nataraja

 

 

 

Publié dans SADHÂNA - ma vie Yoga

Commenter cet article

yoga-samtosha 27/11/2011 21:32


Bonjour Nataraja, des profs de yoga de la FFHY (cf coordonnées sur leur site de Paris) interviennent en prison depuis de nombreuses années, notamment cécile chavanel (dans le sud), je
crois. Elle est chanteuse également. Le destin est  si improbable parfois... et à nous de faire face, chaque fois... Amicalement, jeannie.

Nataraja 05/12/2011 15:12



Merci beaucoup Jeannie, je vais tenter de trouver les coordonnées de Cécile, chaque témoignage, chaque conseil est si précieux.


Belle journée à vous


Nataraja



Anik 25/05/2011 21:38



Bonsoir, je vois que mon amie Yog vous a parlé de moi. De mon activité de visiteuse de prison. Nous pouvons échanger bien sûr sur tous vos questionnements. Je peux vous parler de mon expérience,
de mon ressenti auprès des prévenus ou détenus. Pour ce qui est de l'activité de Yoga en prison, il doit exister une association socio culturelle dans le centre où se trouve votre fils, qui
pourra vous aider dans vos démarches. Elle pourra aussi vous conseiller, ils ont l'habitude des interventions qu'elles soient culturelles (théâtre, musique, concert, échecs etc) ou sportives.
Contactez moi sur mon mail. Très cordialement. A bientôt. Anik



Nataraja 26/05/2011 07:17



Bonjour Anik,


merci beaucoup, seulement je ne peux vous contacter par mail, celui-ci n'apparaissant nulle part. Je vous suggère de m'écrire directement à nata.raja@live.fr sans passer par ici.


Belle journée à vous



losananda 24/05/2011 08:39



ce n'est pas qu'il n'y aie pas de problèmes ,lorsqu'on pratique et enseigne le yoga, les problèmes sont vécus et résolus autrement!


la capacité d'adaptation est une preuve d'intelligence,savoir être vrai, être soi même, sans faiblesse ni peur aucune,amour inconditionnel.


sans artifices,laisser l'importance personnelle au" porte-mental" être le spectateur neutre et témoin non-affecté seront de precieux outils dans ces lieux,


comme dans tout endroit ou l'on met en pratique le yoga...


ne jamais chercher à savoir pourquoi les personnes en sont là , aucun jugement,


juste une rencontre d'âme à âme ,et l'âme agit,la magie repend l'harmonie.



Nataraja 25/05/2011 14:45



"... juste une rencontre d'âme à âme ... "


celà me va



Yog 23/05/2011 22:00



Bonsoir Nataraja,


Je vais en parler à mon amie, visiteuse de prison.


Bisous.



Nataraja 23/05/2011 22:11



Merci ma tite Yog'



LOSADA 23/05/2011 18:06



en prison comme ailleurs, ce dont souffrent le plus les gens,c'est de ne pas pouvoir parler, le besoin de reconnaissance,rire de nos erreurs, réaliser que moins de désirs égale plus de santé...


tous les problèmes proviennent du mental, et personne ne remet en cause ce petit menteur jacasseur,or par nature le mental n'existe pas et tout attachementest une névrose(le mot souffrance est
trop faible!)


 


Le YOGA un moyen de ne pas s'identifier à la forme (le corps!) et permettre à chacun et chacune


de toucher à son être véritable..


losananda


yogadom.over-blog.com 


 


 



Nataraja 23/05/2011 22:11



J'ai surtout besoin de savoir quels sont les points faibles  à l'enseignement du yoga en prison, y a t'il des moments difficiles pour l'enseignant ? Des choses à faire et d'autres à ne
surtout pas faire ?