Les âsana et le corps de l'enfant

Publié le par Nataraja


Le corps de l'enfant est en pleine croissance, il faut donc prêter une attention particulière à certaines zones fragiles :

  • articulation de la hanche : l unité fonctionnelle du bassin s organise vers l âge de 12 ans. Ne pas maintenir longtemps les flexions avant et arrière comme le Cobra, le Pont, la Roue, la Pince.
  • zone sacré-lombaire : les vertèbres lombaires ne sont pas complètement formées au moment de la naissance. L être humain construit d abord sa courbure cervicale, puis la cyphose dorsale, et enfin la courbure lombaire. La 5ème lombaire et le sacrum prennent leur place définitive vers l âge de 10 à 12 ans. Même vigilance des âsana que pour les articulations de la hanche.
  • angle de rotation du fémur : faire preuve de vigilance dans toutes les âsana qui impliquent une rotation externe du fémur, comme par exemple l Arbre, le Lotus ou la Tortue.
  • nerf sciatique : dernier nerf à se myéliniser vers l âge de 6 à 7 ans. Pas d âsana complexes ou exigeantes au niveau des pieds, des genoux, des hanches ou faire tenir à l enfant des âsana d'équilibre.

Par contre, le Yoga, avec ses étirements, favorise le bon fonctionnement des tendons, ce qui est très bénhéfique pour l enfant en pleine croissance.

Il faut proposer la souplesse dynamique jusqu'à l âge de 12 ans à 14 ans. Ensuite, on pourra lui proposer un Yoga plus proche de celui de l'adulte, à savoir le maintien prolongé des âsana et des prânâyâmâ plus élaborés.




Extrait de "Yogito, un yoga pour l'enfant" de Martine Giammarinaro et Dominique Lamure - Les éditions de l'homme
image : création de "MIMIZONZON"


Publié dans Espace ENFANTS

Commenter cet article