Sadhana Impromptue

Publié le par Nataraja

 




«Oh elle me chatouille le ventre de ses petits doigts et maintenant elle me tapote avec ses pieds ou ses mains!»


Elle vibre et répond aux perceptions de mon être et à ce cercle de pratiquants, hommes, femmes, jeunes, âgés, et …futures mamans, assis sur le sol, tous se tenant la main, les yeux clos, tous en communication avec les bébés. C’est ce «OM» qui les fera naître en douceur et sensibilité. Un «OM» puissant, délicieux, pur…

J’ai 24 ans, ma mère pratiquante de Hatha Yoga depuis plusieurs années m’entraîne dans ses séances collectives en m’assurant que ce serait la meilleure préparation à l’accouchement, que ce besoin d’être rassurée et détendue serait comblé.


Ma fille est née comme par magie…une baguette invisible la fit apparaître soudaine et souriante dans mes bras.


De ce jour, alors que la médecine avait mis tout en place pour un accouchement douloureux dû à la naissance difficile d’un fils quelques années auparavant, l’éclat inconditionnel et séducteur du Yoga s’empara alors de moi. Comme une raison d’être, comme une source de vie. Il me façonna alors un chemin pour illuminer celui de ma fille… et de ses frères.


D’une pratique irrégulière, car je devais sûrement avoir d’autres choses à faire dans mon existence, Prânâyâma devint mon plus fidèle compagnon de route, s’unissant à merveille à mon activité de musicienne chanteuse. Me donnant l’assurance et le calme pour affronter le travail ardu des répétitions et la rencontre du public.


Certaines âsana venaient adoucir les tensions physiques générées par le stress d’une vie riche en événements forts et par trop souvent négatifs malgré tout.


De cette vie avançant sur un chemin particulièrement semés d’épreuves plus ou moins pénibles et angoissantes, je me suis écroulée. C’est alors que j’ai rencontré un second guide en Hatha Yoga. Une femme radieuse et discrète m’emportait dans son enseignement, soulageant mes blessures morales et mon corps malade. Pendant des années, elle fut comme une 3ème jambe, une béquille, une canne, m’assurant un équilibre pour continuer ma route. J’ai gardé de ces moments de magnifiques images et de douces récupérations et je continuais à avancer… reprenant les enseignements à chaque instant de détresse, à chaque blessure des mes bonheurs ; me donnant suffisamment de courage pour affronter mon destin; un destin qui m’imposait quelques années plus tard l’Epreuve: le cancer du col de l’utérus.


Une lutte acharnée commençait. Tant moral que physique. Cette tumeur en moi … La peur de la mort, l’affront de la médecine dite traditionnelle; habituellement soignée par les médecines parallèles, la froideur de la clinique et sa salle d’opération, cette ablation de l’utérus, l’angoisse du protocole de traitement ensuite. Cette tumeur en moi… s’étant quasi résorbée éclipsait alors les mots radiothérapie et chimiothérapie. Pouvait-elle annoncer aussi qu’elle s’inclinait à ma force intérieure, mon énergie, celle que j’ai développée en yoga, pour éviter toute intervention chirurgicale?

Qui sait….


Et puis, ma mère m’offrit son dernier soupir dans une souffrance innommable.

Mon chagrin fut alors intense, amer, parfois insidieux. Pendant une année, je me suis oubliée.


Dépourvue totalement de recul, je me noyais dans la tristesse et le manque de son amour et j’oubliais Yoga.


J’oubliais Yoga alors que Yoga me connaissait

J’oubliais Yoga alors que Yoga m’aimait…

«Bonjour, je viens vers vous car je ne vais pas bien, j’ai besoin de vous car vous me rappelez Yoga. Allongez-vous Pascale, inspirez, expirez… inspirez et gonflez votre ventre comme un petit ballon, expirez, recommencez ainsi… inspirez complètement, abdomen, cotes, clavicules…expirez, recommencez ainsi…»

Je tremble de partout, la tête me tourne, je suis prise de nausée …

«asseyez-vous, reprenez votre souffle habituel, attendez que cela passe»

et toutes ces personnes près de moi enchaînent des âsana et je les observe attentivement et je me souviens de Yoga …

«Allongez-vous sur le côté Pascale, couvrez-vous de cette couverture, fermez les yeux et écoutez…»

J’écoute et Yoga me prend dans ses bras, enfin nous nous reconnaissons pour ne plus jamais se quitter et s’aimer contre vents et marées!


C’est un bout de vie Yoga que je vous raconte: rencontre, séparation et retrouvailles, comme des amants avec la certitude de l’éternité, bien au-delà des mots, des pensées, des envies, des passions, comme une révélation qui me fait dire alors que, bien que très débutante en ce domaine, je me sens parfois très yogini, comme si je l’avais toujours été, depuis très longtemps. Parce que ce jour là, j’ai compris véritablement le sens de Yoga et tout ce que j’étudie désormais en son nom est une évidence. Chaque jour alors est coloré de Yoga. Je me nourris de Yoga, je l’affectionne tout particulièrement car je sais que c’est ma force de vie.


 


 

Je suis invitée au «Banquet de Shiva» ?!

Il est temps pour moi de revêtir mes plus beaux atours, ceux cachés au fond de mon être et qui ne demandent qu’à être révélés à ma conscience.

Je réfléchis, je doute et me jette soudainement à l’eau…à la source et aux enseignements du yoga tantrique des Nâtha-Yogin

Ma sâdhanâ commence, impromptue vous dites?


 

 

Pascale_Nataraja


 

mille merci à tous les chercheurs de l'âme rencontrés sur ce chemin Yoga

Publié dans SADHÂNA - ma vie Yoga

Commenter cet article

Philippe 22/01/2011 22:09



Bonsoir Pascale,


 


Je viens de lire ton texte " sadhâna impromptue ". Je l'ai trouvé trés beau et tellement empli d'humilité et de verité. Il m'a parlé, il m'a ému. Je voulais te remercier pour cela.


Namaste


 


Philippe



Nataraja 11/02/2011 21:22



Très enchantée Philippe d'avoir ainsi caressé l'émotion en toi par mon simple chemin de vie.


Mais aussi très en excuses à te répondre si tardivement.


Que ta soirée soit agréable


Nataraja



Blandine 31/12/2010 16:26



Bonjour et ben dis donc! je me suis bien accrochée pour lire : quel voyage ce yoga dans ta vie et quelle vie! merci merci Blandine



Nataraja 31/12/2010 18:17



et oui, le plus grand amour de ma vie !


Un amour qui me surprend encore et toujours, quelle qualité et quel bonheur !


Merci à toi Blandine d'avoir posé tes mots ici, reviens quand tu veux et puis ... belle année 2011, c'est dans si peu
de temps chez nous.


OM



anne marie 12/10/2010 18:01



Bonjour


Je découvre un blog très enrichissant , merci.


J' ai pratiqué le yoga plusieurs années avec Robert Dumel dont tu as un lien.


Je vais passer souvent dans cet univers .J'aime beaucoup comme tu parles de la passion dans un autre billet.


Ton blog est super!


Belle et douce soirée



Nataraja 12/10/2010 18:15



Anne Marie, bienvenue dans mon univers yogi, il est là pour toi, quand tu le désires, en toute simplicité pour, j'espère, t'apporter des réponses à tes doutes et t'emporter au delà d'un certain
bien-être


Belle soirée à toi aussi


Namaste


Nataraja