La Macrobiotique

Publié le par Nataraja


Le terme macrobiotique (vient du grec : Macro (Grand) et biotique (Vie) "(la voie de la longévité) "
trouve ses racines dans la philosophie et la médecine traditionnelle d'Orient et d'Occident.




"...En France, la Macrobiotique s'est développée après la seconde guerre mondiale suite à la venue de Georges Oshawa; ce dernier a donné les enseignements dans le but de diffuser la philosophie et la médecine d’Extrême-Orient,appliqué dans tous les domaines de la vie..."

"...Aujourd'hui différents centres Macrobiotique existent ; ils se sont donnés pour vocation : l'enseignement et la diffusion dans les domaines de la philosophie et de l’art culinaire.
Dans les années 75, avec la venue de Michio Kushi , la Macrobiotique va connaître une autre dynamique ; celui-ci va donner de nombreux séminaires annuels ; il va mettre l'accent sur le pouvoir et la force de guérison de la nourriture et de l'application du style de vie naturel.
L'Europe va connaître un essor par la création de différents centres et Instituts Kushi , comme en Hollande , au Portugal et en Suisse ; cela va permettre à de nombreuses personnes de pouvoir suivre son enseignement, et de développer une approche et une compréhension holistique de la vie. Cette originalité a permis de réconcilier de nombreux mouvements culturels, spirituels, et médicaux avec celui de la Macrobiotique.
Au travers de cet enseignement Michio Kushi va introduire certaines techniques corporelles, tels que le Do-In, le shiatsu, qui auront pour but de favoriser et d’aider au développement et à la compréhension énergétique du corps.
..."

Philippe Kusnik et Viviane Quaglia




La macrobiotique s'appuie sur l'antique philosophie chinoise du yin (dilatateur) et du yang (constricteur), deux caractéristiques qui se complètent et s'équilibrent  : chaque aliment est donc classé dans l'une de ces deux catégories. En fait, chaque individu - de même que chaque type d'aliment - a en lui un mélange d'éléments yin et d'éléments yang, et la macrobiotique a pour objectif de rétablir ou de conserver au mieux leur complémentarité.
Le yin représente l'aspect flexible, fluide et rafraîchissant de la nature et le yang son aspect solide, dynamique et réchauffant.
Les personnes plus yin que yang sont supposées être calmes, détendues, pacifiques, créatives et sociables ; les sujets plutôt yang sont actifs, alertes, énergiques et précis. Ainsi, la bonne santé nécessite un bon équilibre entre les deux et un excès dans un sens entraîne des maladies. Trop de yin conduit à la dépression, à la léthargie et aux difficultés de concentration ; trop de yang est facteur de tension musculaire, d'irritabilité et d'incapacité à se détendre. Par conséquent, pour résoudre de tels problèmes - mais aussi pour soigner des maladies plus graves -, le régime macrobiotique prescrit des aliments dont les caractéristiques principales, tantôt yin, tantôt yang, rétablissent la complémentarité nécessaire.
La macrobiotique diffère des autres médecines, car c'est une médecine préventive qui ne considère pas la maladie comme un ennemi à combattre, mais comme une rupture en premier lieu d'un équilibre (Sodium-Potassium - Yin-Yang - Positif-Négatif...).
Dans le cadre de la macrobiotique, on se prend en charge, on est responsable de soi-même, au lieu de s'en remettre à quelqu'un d'autre.
C'est une médecine du corps entier. La maladie est considérée comme un avertissement, comme un signe amical.
L'auto-réflexion est donc le principe de base de la médecine macrobiotique. L'auto-diagnostic en est l'outil pratique.
La macrobiotique stimule la conscience de soi, la maîtrise de soi. C'est une médecine de liberté. Toutes les autres médecines sont des médecines de dépendance. C'est le malade lui-même qui doit se soigner et se guérir, être totalement responsable de lui-même sans dépendre d'aucun médecin, sans avoir à demander de conseils à qui que ce soit.
Après avoir découvert la cause de sa maladie, il faut procéder à une véritable révolution, à un changement total de sa vie, de ses comportements, de ses rapports humains, etc. Mais le premier changement doit être d'ordre alimentaire.
La médecine naturelle macrobiotique est avant tout une médecine alimentaire régénératrice faisant appel au bon sens et à la logique. Elle est en accord avec les principes qui régissent les forces vitales de la Nature, elle tente à l'unification plutôt qu'à la séparation.
Simultanément, on commence une modification de son alimentation et la relation que l'on entretient avec la nourriture.



"Le chemin unique pour retourner vraiment à la nature ne peut pas être autre
que de prendre des nourritures correctes et naturelles".

Georges Ohsawa.




Publié dans Alimentation

Commenter cet article

DANIELLE 09/04/2010 20:58



Bonsoir Nataraja, je viens de lire cet article très interessant, est ce que vous pensez que la nourriture macrobiotique pourrait résoudre mes problèmes d'hypothyroïdie? et j'aimerai savoir
comment je dois m'y prendre pour faire de la cuisine macrobiotique.mercibonne soirée amitié



Nataraja 10/04/2010 20:56



Bonjour Danielle,


n'étant pas médecin, je ne pourrais répondre à ta requète même si j'ai pas mal de notions en ce domaine m'amenant à me soigner souvent à travers macrobiotique, aromathérapie etc ... et yoga !


Pour ce qui est de la cuisine macrobiotique, il existe dans le commerce, de très bons ouvrages, je pense notamment à "Zen Macrobiotique " le livre d'Oshawa, 1ère référence en la matière à
consulter avant toute préparation.


Sinon, j'utilise le LIVRE DE LA CUISINE NATURISTE & MACROBIOTIQUE de Elza Van der Seelen - Annette Gevaert - Bea Baertsoen, aux Éditions Lima. Tome 1 et 2, mais je ne sais pas s'ils sont
encore édités étant parus dans les années 70 et que j'ai récupéré dans un vide-grenier...


Il y a pas mal de sites web qui parlent de la cuisine macrobiotique


Quant aux produits alimentaires, on les trouve dans toutes les boutiques diététiques et bio.


Je te souhaite une belle découverte en espérant que tu en sois ravie.


Bon week-end Danielle


Namasté


Nataraja