Comment méditer et respirer en marchant ? LA MÉDITATION ACTIVE

Publié le par Nataraja


La méditation peut se faire en position assise, mais aussi à travers la marche. C’est un support sur lequel vous pouvez prendre appui pour y poser votre conscience. Découvrez, pratiquez la méditation active sur le chemin pour aller travailler, en faisant vos courses, en allant vous promener.


Comment commencer cette marche méditative et active ?


Partez de la marche méditative
La marche est un merveilleux moment.
La marche a toujours favorisé la détente et la réflexion.
Des générations de pèlerins bien avant Saint-Jacques de Compostelle
ont expérimenté le cheminement intérieur à travers le cheminement d’un lieu à un autre

Pour les personnes raides, le corps est moins tendu en marchant qu’en position assise au sol.
Il bouge. Ce mouvement corporel met en marche des mouvements de conscience.


La position
Observez votre verticalité. Prenez une position droite sans tension.
La tête ne doit pas se pencher en avant.
Elle représente le gouvernail pour votre axe vertébral.
Le basin ne doit être ni an avant, ni en arrière des épaules.
Votre corps doit être le plus vertical possible, sans crispation.
Les fesses détendues, les épaules tombantes, le thorax relâché.


La vitesse
Vous pouvez prendre une marche rapide ou lente.
La marche rapide va stimuler votre système cardio-pulmonaire.
La marche lente va calmer votre système nerveux.


La respiration
Inspirez sur un nombre modeste de pas au départ.
Par exemple, si vous commencez par 4 pas à chaque inspiration, expirez sur 4 pas.
Et continuez ainsi pendant plusieurs respirations. C’est le temps d’échauffement.
Puis augmentez d’un pas de plus à chaque inspiration et à chaque expiration.


Après quelques respirations, augmentez encore d’un pas
sans accélérer votre marche, bien sûr, car vos pas sont le métronome de votre respiration.
Il faut sentir que votre respiration est plus ample sans arriver à l’essoufflement.
Il ne s’agit pas de faire une très longue respiration, puis ensuite de reprendre votre souffle par de petites respirations.


Il faut trouver la respiration la plus longue, sans s’essouffler, durant un temps assez long.
Si vous sentez en augmentant d’un pas de plus par respiration,
que votre souffle devient trop tendu, redescendez à un pas de moins par inspiration et expiration.


Dans une marche rapide, commencer par 6 pas pour une respiration par exemple.


Dans une marche lente commencez par 3 ou 4 pas par inspiration


Gardez toujours le même rythme de pas, seul la longueur de respiration change.


L’Attention
C’est votre conscience qui transforme cette marche en méditation.
Restez centré sur le rythme du souffle et des pas. Pas plus.
Si votre esprit repart dans ses rêves, revenez à l’action de marcher et de respirer.


Marchez avec attention et plaisir.


L’entraînement
Avec l’entraînement, votre capacité respiratoire va s’améliorer
Votre système nerveux va se renforcer. Il sera plus fort et plus paisible.

Cette pratique peut se faire par des débutants, non initiés à la méditation.
mais aussi par des personnes très entraînées.


Elle s’adresse à tous.


Simplement à vous de trouver votre bon rythme ... avec modestie.


Pas de performance.


Mais simplement de la conscience...

 


 

 

 


 

 

http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article3475 

 

photo : http://www.tantrachristinelorand.com/photos/meditation.jpg


Publié dans DHYANA

Commenter cet article