CHAKRA ANNEXES

Publié le par Nataraja

CHAKRA ANNEXES


 

Manas chakra


C’est un lotus à 6 pétales situé au dessus de l’Ajnâ.
Chaque pétale gouverne: Shabda-jnanâ (le son), Sparsha-jnanâ (le toucher), rûpa-jnanâ (la vue), aghrano-palabdhi (l’odorat), rasopabhoga (le goût), svapna (le rêve). Là résident aussi certains phénomènes psychiques tels les visions, les hallucinations.
 



Soma chakra (centre de l'offrande)

Lotus à 16 pétales (appelé «doigt de la lune») renfermant: kripâ (grâce, miséricorde), mridûta (gentillesse), dhairya (patience), vairâgya (impassibilité), dhriti (constance), sampat (prospérité spirituelle), hasya (allégresse), româncha (ravissement), vinaya (humilité), dhyâna (méditation), sûthiratâ (paix, quiétude), gâmbhîrya (gravité) uddyama (entreprise, effort), aksobha (sérénité), uddârya (magnanimité), ekâgratâ (concentration). C'est la citée de la liberté: l'état quatrième.



 

Nirvâna cakra

Ce centre (10 rayons)est situé dans le brahmarandhra. il est en relation directe avec sahasrâra. La Conscience et l’Énergie y sont unis sous la forme Maheshvarî/Maheshvara. Le Yogi atteint l’état le plus élevé d’union en s’immergeant dans sat-cit-ânanda. C’est le lieu de fusion où toutes formes de différences issues de la dualité disparaissent.  Le Yogi absorbé dans nirvâna-cakra réalise l’unité du Microcosme et du Macrocosme, leur non différence. C’est ici que commence moksha, la libération.



 

Akasha cakra

Ce cakra à six (ou 12) rayons lumineux brille au coeur du sahasrâra. En son centre se trouve trikutâkârâ, essence de la manifestation de tous les principes ternaires, principalement celui de l’expérimentateur, de l’expérience et de leur relation. La Suprême Énergie, sous sa forme Sat-Cit-Ananda, est unie à Shiva.  On le nomme également Pûrna-Giri-Pitha, le lieu de la montagne absolue. Kundalinî terminera son périple dans ce centre.

 



Sahashrâra cakra


Il est situé au delà de sushumnâ. Sa couleur est celle du jeune soleil. Sur chacun de ses pétales se trouve une lettre de l'alphabet sanskrit, un son, chacun est un bindu. Au centre se trouve la pleine lune humide et étincelante du nectar. A l'intérieur de celle-ci est un triangle à l'intérieur duquel résonne le vide absolu qui est le bindu primordial lui-même, para-bindu, qui est la conscience elle-même, ayant dans son centre la totalité de l'Absolu. Près de bindu, dans une ouverture se trouve Samkinî qui est l'énergie  constructive, préservatrice et destructrice.

C'est ici l'expérimentation de l'union parfaite unmanî dans laquelle l'attachement au monde et à ses dépendances est coupé. Dans ce cakra Shiva se tient avec  Nirvânashakti, libres de tout. Dans le triangle il y a trois bindu: le premier est "Ham" le masculin, le deuxième est "Sa" féminin ou prakriti; leur union donne le visarga, les deux point vides et pleins. C'est le "Ham/Sa".

La représentation sortant du bindu en est Shivârdha, moitié Shiva, moitié Nâda. C'est l'origine de toutes les dualités. Le potentiel qui se créera dans muladhara.



 

 

 

 

Publié dans CORPS ENERGETIQUE

Commenter cet article